Utiliser le crédit de façon responsable, particulièrement lorsqu’on a peu de revenu

Utiliser le crédit de façon responsable, particulièrement lorsqu’on a peu de revenu

Bien que le crédit soit un outil indispensable utilisé par plusieurs individus ayant des faibles revenus pour acquérir des biens d’importance, il faut éviter de tomber dans certains pièges. Il est indispensable de calculer son budget avant de demander du crédit. Informez-vous sur les modalités de prêt et évitez de faire des demandes les yeux fermés. Des demandes refusées sont nuisibles pour votre cote de crédit. Posez-vous la question, des paiements de combien pouvez-vous vous permettre? Il est indispensable d’éviter le surendettement car celui-ci vous mettrait dans une situation financière précaire peu souhaitable. Les banques, les institutions de financement ainsi que les entreprises offrant des plans de financement ne calculeront pas votre budget à votre place. Obtenir du crédit est beaucoup plus facile que de le rembourser donc ne vous endettez pas inutilement, réfléchissez aux délais de remboursement ainsi qu’au taux d’intérêt auquel vous empruntez. Le crédit n’est pas un cadeau et vos créanciers reviendront réclamer leur dû rapidement si vous êtes dans l’impossibilité de payer. Seul vous savez quelles sont vos dépenses et vos risques d’avoir des montants imprévus à débourser. Dans la mesure du possible, jouez vos cartes le plus prudemment possible lorsqu’il s’agit de crédit afin de ne pas vous retrouvez dans une spirale de dettes infernales. Soyez vigilant en empruntant, lisez bien toutes les clauses du contrat afin d’éviter les surprises indésirables dans les frais ou les modalités. Finalement, il faut primordialement que le montant de vos paiements totaux par année n’excède pas 40% de votre revenu annuel. Ceci dit, tel que mentionné précédemment, vous seul savez le montant des paiements que vous pouvez assumer. Soyez intelligent et prévoyant lorsque vous avez recours au crédit, un individu se mettant en situation périlleuse risque de se retrouver en fâcheuse position. Vous ne souhaitez pas que ça vous arrive!

Déchiffrer son pointage de crédit et éviter d’affecter son dossier de crédit

Déchiffrer son pointage de crédit et éviter d’affecter son dossier de crédit

Le pointage de crédit se situe entre 300 et 900 points, il est affecté par les cotes octroyées par vos créanciers. Un client qui effectue ses paiements dans des délais de moins de 30 jours est classifié comme R1, ce qui est excellent. Les clients honorant leurs factures avec 30 jours de retard sont classifiés comme R2 et cette cote augmente à chaque tranche de 30 jours. La cote R5 correspond à plus de 120 jours de retard alors que la cote R7 signifie que le compte a été payé après une consolidation de dettes en Cour ou tout arrangement similaire. Finalement, la cote R8 coïncide avec une reprise de possession et la R9 avec une mauvaise créance, un recouvrement, l’absence d’adresse pour retrouver la personne ou encore une faillite. Plus votre pointage de crédit est élevé, plus la qualité de votre crédit est élevée.

Appliquer ces règles pour ne pas affecter son pointage de crédit :

1 – Dans la mesure du possible, éviter tout retard de paiement de quelque nature que ce soit. Il est à noter que plus le retard n’est important, plus la cote donnée par le créancier se rapprochera du R9 et donc, plus le pointage de crédit s’en trouvera affecté. Les retards de paiements laissent une trace dans le dossier de crédit durant 6 longues années.

2 – Le fait d’utiliser en moyenne plus de 50% du financement vous étant accordé nuit à votre cote de crédit.

3 – Il est préférable d’avoir peu de comptes bancaires et de les conserver longtemps. Le fait de changer de compte de banque fréquemment nuit assurément à la crédibilité d’un demandeur.

4 – Également, le fait d’être en recherche de crédit augmente le risque d’endettement ce qui a un impact sur la perception de risque du prêteur potentiel. En effet, le nombre d’institutions ayant consulté votre dossier de crédit suite à une demande de prêt affecte négativement votre crédit.

5 – Le fait d’avoir un grand nombre de créanciers augmente la perception de risque des prêteurs. Ça donne une impression d’instabilité. Il serait donc préférable d’éviter d’ouvrir une multitude de comptes différents, surtout s’il s’agit du même type de crédit. Par contre, il est préférable d’avoir une diversité dans les types de crédit utilisés.

Grâce à ces quelques lignes, vous êtes bien outillé pour garder votre cote de crédit la plus élevée possible !

Conditions de financement et taux d’intérêts

Conditions de financement et taux d’intérêts

Nous sommes forcés de constater que le monde du financement cause quelques  maux de têtes à certaines personnes. En effet, ce n’est pas un domaine dans lequel on peut s’orienter sans avoir eu un survol des notions de finance et d’économie. Une multitude de facteurs sont à l’origine du taux d’intérêts ainsi que des conditions auxquels un prêt automobile est accordé.

Tout d’abord, la solvabilité du consommateur influence grandement les modalités de financement d’un véhicule. Ce qu’il faut saisir, c’est que l’historique de crédit ainsi que la stabilité financière d’un client sont des facteurs centraux dans l’approbation d’un prêt. En effet, le fait d’avoir honoré ses paiements par le passé ainsi que les chances que des événements surviennent empêchant le client de faire ses paiements ont énormément d’impacts sur le niveau de risque que prend le prêteur à accorder un prêt au demandeur. Par contre, si par le passé des embûches se sont présentés affectant la cotation de crédit du client ou même qu’une faillite est inscrite au dossier, mais que la situation financière actuelle ainsi que des dernières années est stable, le niveau de risque du prêt automobile diminue et donc les chances d’être accepté sont améliorées.

La capacité d’emprunt  est influencée par le revenu annuel, le statut d’emploi, le niveau d’endettement et les coûts de logement de la personne qui désire emprunter de l’argent. Ces facteurs ayant tous une influence sur les probabilités du demandeur à honorer ses paiements. Plus une institution financière est frileuse vis-à-vis des risques à prendre en effectuant un prêt, moins il y a de chance qu’elle l’accorde, et ce car son niveau de certitude à retrouver son argent n’est pas assez élevé. Si toutefois elle l’accorde, la rigidité de ses conditions et son taux d’intérêts se trouveront en corrélation directe avec les probabilités du demandeur à honorer ses paiements dans les délais prescrits.

En ce qui concerne les modalités de financement, il est question de la période d’amortissement du prêt ayant un impact direct sur le montant des versements et la fréquence des paiements, c’est-à-dire mensuels, bimensuels ou hebdomadaires. Également, le montant de la mise de fond demandée, si toutefois elle est demandée, par l’institution financière pour accorder le prêt fait partie des modalités. Il est directement lié avec le risque du prêt accordé. L’année du véhicule et son kilométrage ont également une incidence sur la durée du prêt.

Les types de financement automobile

Les types de financement automobile

Peu importe les moyens ou la qualité du crédit d’un client qui se présente pour acheter un véhicule, le directeur commercial est presque toujours en mesure de lui trouver un prêt. Pour que ce soit possible, plusieurs types d’institutions financières existent pour répondre aux différents besoins des clients en matière de financement automobile.

Le premier pallier de financement se trouve à être le financement auprès d’institutions traditionnelles. Ces dernières sont peu téméraires dans le choix de leur clientèle. Il faut donc avoir un taux d’endettement raisonnable, un revenu considérable par rapport au montant du prêt et avoir un bon historique de crédit.

Ce qui nous amène aux institutions dites alternatives qui offrent la chance d’emprunter aux gens ayant un historique de crédit leur étant défavorable, aux individus ayant un ratio d’endettement élevé, aux clients ayant un revenu instable comme les travailleurs autonomes, aux jeunes, ou encore aux nouveaux arrivants n’ayant aucun historique de crédit. Bref, toutes personnes présentant des caractéristiques qui puissent titiller l’aversion des institutions financières traditionnelles au risque a l’option de se retourner vers le crédit alternatif pour le financement d’un véhicule. De plus, ces institutions permettent à ces personnes de redresser leurs cotations de crédit ou encore de faire leurs preuves lorsqu’ils n’en ont pas du tout. Il est important pour le client de s’informer à savoir si l’institution financière est membre rapporteur des agences de crédit. Si elle ne l’est pas, le crédit ne pourra être redressé puisqu’aucune information au sujet des dossiers n’est transmise.

L’Agence de la consommation en matière financière du Canada estime que le marché du financement automobile alternatif représente le quart du marché du financement de véhicule au Canada.* La structure de ces institutions sont relativement similaires à celles du financement traditionnel à quelques exceptions près. Une institution alternative de financement automobile prête à des taux d’intérêts entre 9,99% et 29,99%, donc plus élevé qu’une institution financière traditionnelle. Celle-ci peut imposer des conditions en fonction du niveau de risque du demandeur à se retrouver en défaut de paiement. Par exemple, cette dernière peut demander une mise de fond de l’acheteur conditionnelle à l’obtention du prêt. Afin de réduire  son risque, le consommateur peut  se prévaloir de certaines protection, comme une garantie prolongée ou une assurance en cas d’invalidité, et ce dans l’objectif de ne pas nuire à son redressement de crédit. Évidemment, lors du prêt, le véhicule est pris en garantie, ce qui signifie que si le client se retrouve dans l’impossibilité de faire ses paiements durant plusieurs mois, l’institution financière a le droit de récupérer le véhicule. Une des raisons d’être des institutions financières offrant du crédit alternatif est d’aider le client à refaire son crédit.

Comment financer une auto?

Comment financer une auto?

Pour amorcer notre topo sur le financement automobile au Canada, il est primordial de savoir que l’achat d’un véhicule peut se financer directement auprès des institutions financières, ou encore directement auprès des marchands au moment de la transaction. Le financement chez le concessionnaire est beaucoup plus simple pour le client puisqu’il n’a pas à se casser la tête à faire des soumissions auprès des nombreuses institutions, c’est une option accessible et facile.

Dans l’éventualité où le financement se fait chez le concessionnaire, il s’agit du directeur commercial qui s’occupe d’effectuer la cueillette de données de l’acheteur potentiel  afin de soumettre la demande de financement aux institutions financières les plus appropriées. C’est grâce aux renseignements fournis volontairement par le client ainsi qu’au professionnalisme du directeur commercial que celui-ci arrive à les pré-qualifier, pour ainsi déterminer à quelles institutions financières soumettre la demande de financement. Le directeur commercial n’est pas tenu de tirer le bureau de crédit d’un acheteur potentiel pour soumettre ses demandes, ce qui fait qu’à cette étape il se base simplement sur les renseignements fournis volontairement par le client. Les institutions financières quant à elles le font systématiquement, ce qui fait en sorte que certaines demandes que le directeur financier croyait être acceptées ne le sont pas. Le fait d’obtenir le consentement du client et d’ainsi pouvoir consulter son dossier de crédit est particulièrement utile pour le directeur commercial. En effet, grâce à cet outil, il arrive à expliquer facilement au client les raisons de son choix de financement.

L’étape suivant les demandes constitue pour le consommateur à recevoir les réponses des institutions  et à choisir l’option de financement optimale parmi les propositions reçues par le directeur commercial. Les conditions du financement proposé, c’est-à-dire les modalités de paiement comme le taux d’intérêt et la durée du prêt, dépendent de plusieurs facteurs c’est pourquoi chaque plan de financement est différent.

 

Autonum finance également les véhicules commerciaux !

 

econoline3

 

 

Beaucoup de personnes l’ignorent, mais Autonum offre également le financement nécessaire afin de se procurer un véhicule pour un usage professionnel. Un entrepreneur pourrait avoir, par exemple, un bon dossier de crédit, mais sans toutefois être accepté par les institutions financières traditionnelles à cause de l’usage particulier qu’il entend faire de sa fourgonnette ou de sa camionnette. Dans ce cas, Autonum peut l’accompagner dans cette démarche en lui fournissant tout le financement et les protections nécessaires, et ce à un taux d’intérêt débutant à 9,99%, selon la qualité de son dossier.

 

Vraiment, en couvrant ce marché spécifique, Autonum est le crédit auto qui dit oui !

 

N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations à ce sujet.

Découvrez 5 nouvelles tendances en marketing automobile

160134_WEB_CPPWheelsTVVirtualTestDriveBlogPost_MC01b_4ROUTE

 

  1. Les recherches en ligne

Bien que les consommateurs achètent toujours leurs véhicules directement chez les concessionnaires, 85 à 90 % d’entre eux effectuent des recherches en ligne pendant 3 à 4 mois avant l’achat (Source : Automotive Shopper Path to Purchase, Millward Brown Digital and Polk, Septembre 2015). En effet, de nos jours, l’acheteur de voiture fait en moyenne seulement deux visites chez les concessionnaires dans sa recherche du véhicule parfait puisqu’il se forme une opinion et prend ses décisions en faisant ses propres recherches en ligne. Il est donc essentiel que vous soyez présent lors de ce processus si vous voulez être l’une des deux visites de concessionnaires qu’ils feront quand ils seront prêts à acheter.

 

 

  1. Vidéos

marketing-automobile

Les données montrent que lors de leurs recherches, les acheteurs sont de plus en plus influencés par la vidéo. En fait, 69% des personnes qui ont utilisé YouTube lors de l’achat d’une voiture ont été plus influencés par ce médium que par la télévision, les journaux ou les magazines (Source : TNS Media Consumption Report). Les principaux types de vidéos que les acheteurs d’automobiles recherchent comprennent : les essais routiers, les démonstrations de fonctionnalités et d’options et les visites de l’intérieur ou de l’extérieur du véhicule. Le temps passé à regarder ces catégories de vidéos automobiles est en hausse de près de 2X dans la dernière année.

 

 

  1.  Médias sociaux

Il est prouvé que d’avoir une présence structurée et active sur les canaux de médias sociaux suscite l’intérêt des consommateurs et accroît l’activité de recherche automobile. Alors que les acheteurs de voitures ne vont pas sur des sites comme Facebook pour consulter votre inventaire, celui-ci est par contre un outil important de la gestion de réputation de votre entreprise et de la relation client, fournissant de précieuses occasions de dialoguer avec eux.

 

 

4.   SEO

Plus de 50% des acheteurs démarrent le processus d’achat automobile sur un moteur de recherche comme Google (Source : Automotive Shopper Path to Purchase, Millward Brown Digital and Polk, Septembre 2015), il est donc important de connaitre et de placer des mots clés (SEO) dans votre stratégie pour vous assurer d’être présent dans les termes et les recherches les plus susceptibles de conduire les consommateurs à votre entreprise.

 

 

  1.  Mobile

Même si la majorité du processus d’achat de voiture se déplace en ligne, la visite chez le concessionnaire automobile à proximité demeure une étape cruciale dans le déroulement de l’acquisition d’un véhicule. En fait, l’intérêt de la recherche pour «concessionnaires automobiles près de chez moi» a doublé depuis la dernière année.  Sur ceux qui ont utilisé leurs appareils mobiles dans le cadre du processus d’achat, un sur trois l’ont fait pour situer ou appeler un concessionnaire sur leur télephone intelligent.

 

Au-delà du « où » , les acheteurs recherchent également le « quand » et « quoi ». La recherche pour « concessionnaires ouverts le dimanche » par exemple, est très populaire, en particulier sur les téléphones mobiles (qui constituent 84 % de ces recherches) et aussi, la recherche des inventaires pour savoir si la bonne voiture est en stock est en croissance de plus de quatre fois sur l’ensemble des recherches.

 

Pour de plus amples renseignements à ce sujet, contactez-nous et il nous fera plaisir de vous aider.

 

Contact

  • Indiquez-nous l'objet de votre requête